UQAC - Université du Québec à Chicoutimi
Département des arts et lettres

Unité en linguistique et en langues modernes


AccueilMembresAnciens étudiants et anciennes étudiantes › Olivier Veilleux-Spénard

Olivier Veilleux-Spénard

Vendre du consumer goods avec un bac en langues

De moins en moins de gens savent écrire, il me semble. Parallèlement, de plus en plus d’entreprises ou d’organisations ont cruellement besoin de ressources humaines qui peuvent, sans prendre un temps fou, produire des textes aux fonctions précises et essentielles aux opérations. Et il ne s’agit pas ici seulement d’écrire sans fautes, mais bien d’être cohérent, concis et efficace dans les communications.

C’est grâce à des cours en rédaction, en révision, en littérature, en linguistique, en traduction et en grammaire que j’arrive à fonctionner dans le monde commercial du bien de consommation, dans celui de la microbrasserie tout particulièrement. Levez la main, ceux et celles qui savent écrire un communiqué de presse, ceux et celles qui peuvent survivre dans la jungle corporative des médias sociaux… Levez la main, ceux et celles qui peuvent le faire dans nos deux langues officielles… Levez la main, étudiantes et rares étudiants en langues, car le marché du travail, tous secteurs confondus, aura toujours besoin de vous.

Merci à tous mes profs et chargés de cours de l’UQAC et de Concordia avec qui j’ai appris à écrire.

Olivier Veilleux-Spénard
Traducteur/rédacteur autonome chez Services Linguistiques Goodspin
et
Responsable des ventes chez Microbrasserie Riverbend


Mise à jour : 19 septembre, © Unité en linguistique et en langues modernes, UQAC, Québec (Canada)