UQAC - Université du Québec à Chicoutimi
Département des arts et lettres

Unité en linguistique et en langues modernes


AccueilÀ votre agenda... › Livre : « Diversité et débats télévisuels d’inclusion : les désignants ethniques comme (...)

Livre : « Diversité et débats télévisuels d’inclusion : les désignants ethniques comme enjeu du vivre ensemble », Khadiyatoulah Fall

Intitulé « Diversité et débats télévisuels d’inclusion : les désignants ethniques comme enjeu du vivre ensemble », le dernier ouvrage de Khadiyatoulah Fall, professeur au sein de l’unité, vient de paraître dans la série de cahiers de recherche non-périodiques Discours social/Social Discourse. Cette collection de monographies et de recueils collectifs thématiques relevant de la théorie du discours social et rendant compte de recherches historiques et sociologiques d’analyse du discours, est publiée à Montréal par la Chaire James McGill d’étude du discours social de l’Université McGill.

Cet ouvrage s’intéresse au traitement médiatique de la « désignation de l’altérité » et à ses conséquences sur le « vivre ensemble ». Après avoir défini le genre discursif « débat télévisuel d’inclusion » et le « contrat de parole » qui le structure, l’auteur analyse les actualisations de quelques nominations ethniques dans ces débats ainsi que les « conflits et réglages de sens » qui les accompagnent pour illustrer comment ces « faits discursifs » donnent la mesure des changements sociaux qui se produisent et qui s’installent dans la polémique en charriant nos idées reçues, nos prêt-à-penser, nos préjugés et nos louvoiements dans le « politically correct ». Les journalistes animateurs de ces débats essaient de mettre en scène un « savoir social » sur le « vivre ensemble » et ils tentent, souvent dans l’imprécision, d’en faire comprendre les enjeux dans des sociétés pluralistes en ciblant des « désignants » polémiques ainsi que les tensions qu’ils engendrent. Bien menés ces débats télévisuels peuvent instruire sur la réalité de la diversité ethnique, culturelle et religieuse de même que sur l’obligation démocratique collective de concourir à l’équilibre de la société. Mal dirigés, ces débats figent des stéréotypes, alimentent le rejet de la différence et le « conflit des ignorances ». Cet ouvrage montre surtout que l’analyse discursive des problèmes de sens des discours en acte dans les situations interculturelles fait apparaître des dimensions que des approches purement sociologique, historique, politologique ou philosophique des conflits ne peuvent pas entrevoir.


Mise à jour : 12 mai, © Unité en linguistique et en langues modernes, UQAC, Québec (Canada)